Groupes

Black Milonga Fernet Club

Le Black Milonga Fernet Club est une formation musicale créée en 2013 par des musiciens professionnels. Adrien Praz (Piano), Bastien Monnet (contrebasse), Malik Besseghir (guitare) et Marie Heck (violon) se sont rencontrés à la Haute Ecole de Musique de Lausanne où ils ont effectué leurs études. Dans le cadre des cours de musique de chambre, ils se sont découverts une passion commune pour le tango… Cette musique est à la fois exigeante et endiablée pour les musiciens et entraînante pour le public. Il n’en fallait pas plus pour aiguiser leur envie de jouer ces mélodies ensemble et de les partager. Ils commencent à travailler ce répertoire enrichissant sous la supervision de l’accordéoniste et bandonéoniste Stéphane Chapuis. En été 2014, ils réussissent brillamment leur examen de musique de chambre en interprétant la Seria del Angel d’Astor Piazzolla, suivi d’un concert remarqué au Lavaux Classic Festival. Forts de ces succès, ils décident de continuer à partager avec enthousiasme cette musique extraordinaire. Ils sont alors plusieurs fois invités à se produire au festival « Le Week End Musical de Pully », au « Lavaux Classic », à « la Vidondée » à Riddes ainsi que dans d’autres salles romandes. Julien Tudisco rejoint le groupe au bandonéon en 2019.

www.bmfc.ch

El Tango Perdido

El Tango Perdido joue essentiellement des pièces du plus grand bandonéoniste et compositeur argentin Astor Piazzolla (1921 – 1992). Piazzolla a réinventé le tango traditionnel en y assimilant des influences aussi variées que la musique contemporaine, la musique folklorique ou le jazz. Cependant le Tango Nuevo de Piazzolla n’a jamais perdu le romantisme et la passion, le drame, l‘érotisme et la violence du tango traditionnel. Ses tangos nous racontent des histoires, créent des images et des émotions. L’intégration d’éléments de la musique classique et du jazz ont tout d’abord heurté les afficionados du tango traditionnel. Mais depuis, ses compositions sont les plus appréciées et les plus jouées du Tango.

Julien Tudisco, bandonéon
Thomas Küng, saxophone
Stefan Bolzern, piano
Christa Wenger, contrebasse

El Tango Perdido sur Facebook

Attrio

3 sonorités, 3 personnalités, 1 trio attypique...

En décembre 2012, à l’occasion d’une demande du chœur « Le Forestay » de Chexbres, Romain Vergères (directeur du même chœur) réunit deux amis musiciens et leur propose un projet original et plutôt ambitieux : réunir accordéon, trombone et tuba pour un concert... Friands de découvertes musicales, les trois compères décident de mettre au point un petit programme à base d’arrangements de styles très divers, afin de bouleverser un peu le panorama musical des « chexbriens ». C’est alors que les trois musiciens professionnels se découvrent une grande complicité créative et musicale. Sans hésiter, et suite au succès rencontré, ils décident de fonder cette collaboration riche de musique et d’humour en la création d’un trio. Il s’appellera : « Attrio ».

De par sa formation, Attrio est un ensemble véritablement issu du terroir valaisan. Son originalité tient du mélange des sons de deux familles d’instruments bien connues de la région, l’accordéon et les cuivres. Les trois instruments, grâce à leur grande polyvalence, tessiture ou palette de timbres – l’accordéon dispose de nombreux jeux sonores et le trombone, tout comme le tuba, modifie le son grâce à des sourdines – peuvent interpréter un large répertoire (musique folklorique, populaire, de dance, jazz, actuelle, classique et contemporaine), touchant ainsi un public intergénérationnel.

www.attrio.ch